INVESTIR DANS LES SUPPORTS IMMOBILIERS
INVESTIR DANS LES SUPPORTS IMMOBILIERS

Vendre, c'est bien

Y parvenir en restant proche de la vérité, c'est mieux, pour ne pas perdre en crédibilité dans un domaine éminemment fiduciaire.
 

Surtout pour des professionnels de la presse financière qui ne devraient pas ignorer qu'un sujet se travaille.

L'hebdomadaire INVESTIR, dans son numéro  2307 du 24 mars 2018, titre en page principale " 80 SCPI  ANALYSE  PALMARES " et livre un supplément  de 8 pages où sont classées ces 80 SCPI.

 

En page 3 de ce supplément, on lit dans un pavé bleu accrocheur un autre titre : QUAND UNE SCPI DISPARAIT

Puis le texte suivant :

 

« ECLAIRAGE

C’est un événement qui n’arrive pas tous les jours, mais qui est pourtant loin d’ être  exceptionnel : une SCPI  PEUT DISPARAÏTRE ;

on le voit actuellement avec les difficultés de la société VENDOME CAPITAL PARTNERS.

Selon les bruits qui courent sur le marché, ces difficultés ne seraient  pas liées au patrimoine de SCPI VENDOME REGIONS, mais à des désaccords entre les responsables de la société posant d’important problèmes de management".

 

Des hypothèses sont ensuite évoquées :

 

"Reprise de la SCPI par une autre société de gestion. A la suite de la reprise par une autre société de gestion, la SCPI pourrait être fusionnée avec une autre SCPI. Il reste une troisième hypothèse, celle de l’ absence de repreneur. Dans un tel cas, les actifs de la SCPI seraient revendus et les fruits partagés entre les associés".

 

Arrive la conclusion :

 

"En bref, si la disparition d’une SCPI n’est jamais une bonne nouvelle, les conséquences en sont limitées pour les associés : la plus génante étant le blocage des fonds jusqu’à la résolution du problème.

 

En un mot que les éventuels souscripteurs ne mettent surtout pas un euro chez SCPI VENDOME REGIONS, et que les pauvres associés actuels patientent pour récupérer leurs sous".

 

Le plus effarant n'est pas tant que le journal - spécialisé - semble confondre la SCPI et sa société de gestion mais ignore visiblement que la SCPI VENDOME REGIONS s’est choisi une nouvelle société de gestion le lundi 19 mars 2018 soit cinq jours avant le samedi 24 mars 2018, jour de sortie du numéro.

De plus, cette SCPI ne rencontre pas de difficulté économique particulière.

 

Donner à penser que la SCPI VENDOME REGIONS risque de  disparaître n'est pas une anticipation prématurée ; c'est tout simplement de la désinformation.

Comment dès lors être surpris de la disparition de VENDOME REGIONS des classements ?

 

Cet article délivre un tissus d'informations inquiétantes non fondées et n'honore pas l'hebdomadaire spécialisé INVESTIR. Il ne peut que porter préjudice à VENDOME REGIONS et à ses associés.

 

Il sera intéressant de suivre si certains de ces derniers réagissent et comment. La voie usuelle est une demande de droit de réponse (ici, de la part de la personne morale injustement stigmatisée : la SCPI).