INVESTIR DANS LES SUPPORTS IMMOBILIERS
INVESTIR DANS LES SUPPORTS IMMOBILIERS

Présence de blocs de voix

Sans qu'il puisse être mentionné une limite basse à ce niveau, la présence de blocs de voix correspondant à des associés relevant de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) se manifeste dans les SCPI à partir de 100 milions d'euros de patrimoine (et la proportion augmente souvent avec la taille de celui-ci).

 

En ce cas, la messe y est rapidement dite et l'ostie peut s'avérer amère :

 

. La participation moyenne lors d'une Assemblée générale est de l'ordre de 35%.

 

. Dès qu'un associé (ou un petit groupe d'associés) détient plus de 18% il prend de fait toutes les décisions et les autres associés - ceux du grand public que nous représentons et défendons - pourraient rester chez eux (*1).

 

Sans en être juridiquement, les SCPI dominées par les blocs de voix sont souvent devenues des FPI de fait.

 

En revanche, les SCPI de taille modeste - le plus souvent de commerce quand elles réussissent - sont davantage intéressantes du fait qu'elles sont restées dans l'esprit louable du support à sa création et que le "scénario de gouvernance" n'y est pas joué d'avance forcément.

(*)1 : Nous le leur déconseillons toutefois et leur recommandons plutôt de voter conformément aux analyses que nous effectuons ou de nous donner pouvoir afin de disposer en temps utile des informations leur permettant de préparer leur sortie de la SCPI et la récupération de leur épargne, ce qui est souvent moins simple qu'il n'y paraît (*2).

 

(*2) en raison par exemple de la substance à abandonner en droits, frais et commissions ou, dans certains cas, en impôts.