INVESTIR DANS LES SUPPORTS IMMOBILIERS
INVESTIR DANS LES SUPPORTS IMMOBILIERS

Motifs ?

Les faits sont là. Il reste à les interpréter.

 

Messieurs Renaud de la Porte des Fosses et Mansour Khalife ont semble-t-il quitté le haut état-major de la société de gestion CORUM Asset Management.

 

Nous ignorons à cette heure quelles en sont les raisons. La synchronisation est néanmoins troublante. 

Le modèle économique proposé par la société de gestion pour les fonds qu'elle a créés est qualifié, selon ses propres termes, d'investissements opportunistes.

 

Dans les faits, il s'agit d'un fort déploiement à l'étranger, composé de biens pour certains peu patrimoniaux en raison du fort rendement immédiat recherché.

 

Tenue dans le temps de cette stratégie ? L'histoire le dira mais il faut constater que certains se précipitent tandis que d'autres se tiennent radicalement à l'écart.  

 

La conjugaison de quatre facteurs - extension des distances ; biens délicats ; environnement fiscal et économique "étranger" ; développement exponentiel - suppose, pour être maîtrisée, une couverture de l'espace digne de la RAF de la grande époque et la discipline en tout temps de la Légion.

 

Ces conditions seront-elles réunies ? Par une équipe limitée qui reçoit aujourd'hui une saignée ? A voir.

 

Le départ des deux personnes citées - connues pour leur participation à la création du modèle - constitue un indéniable appauvrissement de ce dernier, du moins pour un certain temps.

 

Les épargnants qui ont choisi d'être exposés à ce modèle gagneront à redoubler de vigilance durant les années à venir : ce qui ne peut qu'apparaître comme une vacuité au niveau du conseil de surveillance et le déploiement d'une communication fréquemment tonitruante ne sont pas faits pour se laisser bercer.