INVESTIR DANS LES SUPPORTS IMMOBILIERS
INVESTIR DANS LES SUPPORTS IMMOBILIERS

CRISTAL RENTE

 

Un cas qui devient intéressant ou du moins "intéressant". 

 

Après :

 

. La révocation à la hussarde du conseil de surveillance (CS) par la voie - contestable voire irrégulière - d'une simple consultation écrite des associés. Puis l'installation d'un nouveau CS sans campagne électorale.

 

. La modification des statuts pour étendre l'activité aux divers théâtres étrangers

 

. La souscription récente et massive de plusieurs baux avec un même partenaire. 

 

. La perspective d'augmentations de capital prochaines, de montants vertigineux eu égard à la taille actuelle de la SCPI.

 

A quelles conséquences s'attendre pour les associés ?

 

Ce cas commence à en rappeler un autre.

 

Opacité - quoi et comment exactement à l'étranger ? - et dilution - par augmentations de capital massives et répétées - constituent un cocktail explosif qui a tristement fait ses preuves ailleurs précédemment. 

 

Ne serait-il pas temps de s'en préoccuper ?

 

Soit en se mettant à l'abri, soit en s'impliquant fortement ?