INVESTIR DANS LES SUPPORTS IMMOBILIERS
INVESTIR DANS LES SUPPORTS IMMOBILIERS

Nouvelle suppression de témoin

Une société de gestion qui propose la fusion de plusieurs SCPI qu'elle gère vise principalement deux choses :
 
. Améliorer son propre compte d'exploitation.
 
. Faire disparaître - au moins dans la ou les SCPI absorbées - un historiques défavorable concernant les acquisitions.
 
Voir les exemples passés des fusions : des Valeur Pierre ; des Sélectinvest ; des participatio,ns Foncières ; d'Epargne foncière et Multicommerce (un comble où une SCPI de bureaux en difficulté a absorbé une SCPI de commerces qui l'était davantage encore).
 
De bien d'autres encore comme la saga Ficommerce, l'encalminage de Génépierre (par Géné entreprise), l'escamotage de Fininpierre et de Rocher Pierre1 par Placement Pierre Sélect1 (rebaptisée Placement Pierre), la dilution de Selectipierre1 et de Croissance Immo par Sélectipierre2, l'absorption par Immoplacement de Eiram et DauphiPierre avant l'actuel projet de faire disparaître Immauvergne dans ce même ensemble.

Les arguments présentés pour convaincre les associés d'approuver une opération qui le plus souvent ne leur apporte rien sont toujours les mêmes :
 
. L'accès à une mythique "taille critique" que personne n'a jamais pu définir, sachant que d etrès grosses SCPI ont vu leurs performances régresser davantage que la moyenne.
 
. La "meilleure mutualisation" ou la "diversification" souvent confondues avec le salmigondis patrimonial.
 
. Les fumeuses "économies d'échelle" alors que s'il en existe, elles ne profitent qu'à la société de gestion, exclusivement.
 
. La prétendue fluidité du marché secondaire, alors que le panaché n'est pas davantage consommé que la bière ou la limonade.
 
Ces "arguments" ne sont que des arguties dont les associés gagneront à se défier, préférant éventuellement panacher les SCPI dans leur patrimoine plutot que de panacher des sous-jacents dans leur SCPI. 
 
Gagneront aussi à réfléchir à ce que signifie la remise à zéro de l'amortissement sur plus-values pour les SCPI absorbées.